L’art dans les lieux publics

Quiconque visite Fredericton se doit de déambuler le long de la rue Queen. Les explorateurs à qui rien n’échappe remarqueront sûrement les nombreuses œuvres d’art dans des lieux publics le long de plusieurs quadrilatères au cœur du centreville.

Certains monuments témoignent du long passé militaire et des valeureux sacrifices de la ville. Le cénotaphe à l’intersection de Queen, King et Church rend hommage aux victimes militaires de Fredericton depuis la Première Guerre mondiale, tandis qu’aux abords de la place des Officiers, un monument a été érigé en 2012 pour commémorer le bicentenaire de la guerre de 1812 et la contribution du 104e Régiment de fantassins du Nouveau-Brunswick.

D’autres œuvres d’art public célèbrent des personnes ayant eu une importance pour la ville. Outre les cornemuses et les tartans qui tourbillonnent, le monument commémoratif dédié à Robbie Burns rappelle le riche patrimoine écossais de Fredericton. Vous pouvez aussi vous tenir à l’ombre de Lord Beaverbrook, un imposant personnage du début du 20e siècle, qui continue de veiller sur la place des Officiers. La statue a été érigée grâce aux dons de plus de 60 000 écoliers en reconnaissance de l’importante contribution de Max Aitken, premier baron Beaverbrook, à sa province d’origine. Des livres renfermant les noms des personnes ayant versé dix cents ou plus sont scellés à la base de la sculpture.

L’angle des rues Queen et St. John offre aux amateurs d’art contemporain des trésors dans toutes les directions, depuis le réalisme énergique de Leopard de Jonathan Kenworthy à la force abstraite d’Awakening/Éveil de la sculptrice néo-brunswickoise Marie-Helène Allain. Le jardin de sculptures de la Galerie d’art Beaverbrook, qui surplombe la puissante rivière Saint-Jean, héberge Birth of Venus du Québécois André Lapointe, aujourd’hui professeur à l’Université de Moncton, et INBHIRNIS COSMIC FISH (2005) du Néo-Écossais John Greer. Jetez un coup d’œil vers le haut sur les cintres du Playhouse de Fredericton et voyez comment l’artiste local Tom Forrestall a transformé cette annexe fonctionnelle pour en faire un présent enveloppé de rubans colorés. Nichée entre le Playhouse de Fredericton et le Palais des congrès de la ville se dresse Memoria Address (2013) de Stephen Cruise, un artiste canadien reconnu pour incorporer un fort sentiment d’appartenance et un certain sens du jeu dans les œuvres d’art public qu’on lui commande. Ces deux traits sont évidents dans Memoria Address, qui représente un cône de sapin baumier de cinq pieds en granite bleu des Bahamas s’élevant parmi 228 petits arbres.

À la fin de votre promenade sur la rue Queen, vous découvrirez la fontaine de l’hôtel de ville. Cette fontaine qui remonte aux années 1880 a été méticuleusement restaurée à sa hauteur originale sur trois niveaux en 2013 et elle est couronnée par le chérubin que les gens de la région appellent affectueusement « Freddy the Nude Dude » (Freddy, le gars qui est nu). Assoyez-vous et reposez-vous quelques instants au pied de la fontaine pour profiter du spectacle et des sons qu’offre cette capitale culturelle.

L’art est présent dans plusieurs lieux publics de la ville. Téléchargez notre carte de l’art public et gardez les yeux bien ouverts!