Fredericton / Blogue / 201912 / Twas the Night Before Christmas – Le lien avec Fredericton

Twas the Night Before Christmas – Le lien avec Fredericton

Twas the Night Before Christmas est un classique du temps des Fêtes, mais saviez-vous que les enfants de Fredericton rêvaient déjà de dragées bien avant que les vers de ce poème deviennent une tradition de Noël dans les foyers de toute l’Amérique du Nord?

Le poème, également intitulé A Visit from St. Nicholas, a été composé par Clement Clarke Moore en 1822. Clement Moore était le filleul de Jonathan Odell, membre du clergé loyaliste bien connu, chirurgien, poète et premier secrétaire provincial du Nouveau-Brunswick, qui a même donné son nom au parc Odell de Fredericton. Originaire de New York, il a quitté cet État pour venir s’installer à Fredericton en qualité de réfugié de la Révolution américaine. Au fil des ans, Clement Moore et la famille Odell sont restés en contact.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Sheri Gallant (@1newleaf) on

En raison de ces liens étroits, il est facile d’imaginer Clement Moore lisant aux enfants Odell ses rimes festives dont une version a été immortalisée par Mary, la fille de M. Odell, dans une copie manuscrite retrouvée dans les archives du Musée du Nouveau-Brunswick. Probablement influencées par les Noëls victoriens traditionnels et hauts en couleur ainsi que par les hivers enneigés de Fredericton, les histoires de Clement Moore auraient enchanté la petite Mary, ses frères et ses sœurs à l’approche de Noël – évoquant des images de rennes volants, une hotte remplie de jouets ainsi que la tenue emblématique, le caractère jovial et l’aspect rondouillard du père Noël. Ce poème a aussi immortalisé les noms des huit petits rennes du père Noël… à l’exception de Rudolph qui ne s’est joint à la formation qu’au 20e siècle.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Danielle Henr (@summermum) on

On pense que la copie de Mary s’inspire d’une version antérieure du poème, et elle a peut-être même été réécrite de mémoire au vu des ratures et des corrections qu’elle présente. Sa version du poème est légèrement différente des versions modernes avec des formes lexicales inédites et des différences de ponctuation. De plus, les rennes Donner (Éclair) et Blitzen (Tonnerre) deviennent dans la version de Mary Odell Donder et Blixen, et l’ordre des noms de certains rennes a été modifié.

Mary et les autres enfants Odell ont probablement eu le plaisir d’entendre l’une des premières lectures de Twas Night Before Christmas, mais l’attrait du poème a assuré sa pérennité et en a fait depuis lors un incontournable du temps des Fêtes pour les familles d’un peu partout.

Fredericton étant l’un des premiers arrêts sur le parcours de Saint-Nicolas, faut-il s’étonner que les enfants de la capitale soient aussi impatients, depuis deux cents ans, à l’idée que Saint-Nicolas descende par la cheminée chaque veille de Noël?