Fredericton / Blogue / 201903 / Chassez la déprime en musique à Fredericton!

Chassez la déprime en musique à Fredericton!

Music In Fredericton

Au cœur de l’hiver qui semble interminable, nous sommes nombreux à déprimer lorsque le temps est au froid et à la neige. Mais, ne nous laissons surtout pas envahir par les idées noires! J’ai une solution au vague à l’âme! En assistant à des concerts, vous réchauffez non seulement votre cœur, mais également votre corps et, souvent, vous avez la chance de participer en tapant du pied et en chantant avec les artistes. C’est pourquoi j’aimerais attirer votre attention sur quelques excellents spectacles qui se tiendront à Fredericton prochainement et qui devrait nous amener jusqu’au dégel du printemps!

Découvrez sept idées de sortie fantastiques!

Danny Michel à la Wilser’s Room le jeudi 14 mars (19 h 30)

Avec des sélections pour trois prix Juno, pour le prix Polaris, pour le « Heart Of Gold » de la CBC et une pléthore d’albums à son actif, Danny Michel est incontestablement l’un des meilleurs auteurs‑compositeurs‑interprètes au pays. Ses paroles intelligentes et ses prestations sincères lui ont valu la fidélité d’un grand nombre d’admirateurs. Danny Michel est un artiste qui n’a pas peur de prendre des risques et d’emprunter des chemins originaux. Passé maître dans l’art de trouver le juste équilibre entre l’imprévisibilité et la satisfaction des attentes il vous donne inévitablement l’envie, dès qu’il a fini un morceau, de l’écouter encore.

Comme l’écrit le Toronto Star : « Danny Michel est l’un des auteurs‑compositeurs les plus charmants à se produire sur scène. Ses paroles simples et sincères, ses vives interprétations, son sens de l’humour sur scène lui ont valu maints inconditionnels. Comme tous ceux qui aiment ce qu’il fait pourront en attester, c’est un interprète débordant de spontanéité qui a le sens du risque. Si vous avez déjà écouté Danny en concert, vous êtes probablement déjà conquis. Si vous ne l’avez pas encore fait, dépêchez‑vous, sous peine de passer à côté de l’un des trésors musicaux de ce pays. » Tel un caméléon, Danny se glisse facilement dans tous les genres, tirant le meilleur parti de l’énergie de la foule. Le voir sur la scène intime de la Wilser’s Room (Capital Complex) promet d’être une expérience spectaculaire.

Vous pouvez acheter des billets en ligne, en cliquant ici, ou en personne chez Tony’s Music Box.

Steve Hill au Dolan’s Pub le mercredi 20 mars (19 h)

Un concert au programme du festival Harvest Jazz & Blues mettant en vedette Steve Hill, lauréat d’un prix Juno et de plusieurs prix Maple Blues, en compagnie du bluesman de Fredericton Keith Hallett, en première partie.

Formation musicale à lui tout seul, chanteur et guitariste d’exception, Steve Hill n’a pas de limites. Véritable incarnation de l’homme-orchestre, il chante et joue de la guitare debout, faisant vibrer la grosse caisse, la caisse claire et la cymbale charleston avec ses pieds et utilisant la baguette fixée à l’extrémité de sa fidèle guitare pour atteindre les autres instruments de percussion à sa portée.

Fort d’une carrière de vingt ans, Steve Hill, qui a fait sensation instantanément, est une force ambitieuse et rugissante dont il faut tenir compte sur la scène canadienne et internationale du blues et du rock. Sa réputation d’artiste captivant qui sait soulever l’enthousiasme des foules lui a ouvert de nombreuses portes pour démontrer tout son talent, notamment lors des plus importants festivals musicaux au Canada, qu’il s’agisse du Festival de jazz de Montréal, du Festival de blues d’Ottawa, du festival Harvest Jazz & Blues ou du Festival international de blues de Mont-Tremblant.

Vous pouvez acheter des billets en ligne, en cliquant ici, ou en personne chez Tony’s Music Box.

Wintersleep au marché public Boyce le jeudi 28 mars (ouverture des portes à 19 h et début du concert à 20 h)

Spectacle présenté par le Capital Complex en partenariat avec UNBSU Campus Events.

Dans le cadre d’une tournée de promotion de son septième album In the Land Of, le groupe de rock indépendant Wintersleep, déjà récompensé par un prix Juno, sera à Fredericton pour faire découvrir au public ses nouvelles chansons sur scène.

Comme tous les albums du groupe, ce dernier opus est une invitation à la réflexion et à l’introspection. Le titre de ce nouvel album, laissé en suspens, amorce un questionnement inachevé, un blanc, qui est rempli, au fil des différents morceaux, par des sons, par des mots et par l’évocation de différents lieux. « Beaucoup de chansons du disque traitent du fait d’être étranger ou du sentiment de ne pas appartenir véritablement aux différents lieux évoqués par les paroles », explique Paul Murphy.

Vous pouvez acheter des billets en ligne, en cliquant ici, ou en personne, aux kiosques Etixnow des brasseries Graystone Brewing et Grimross Brewing Co.

Monster Truck et The Standstills au marché public Boyce le samedi 30 mars (ouverture des portes à 20 h et début du spectacle à 21 h)

Les prestations du groupe Monster Truck se sont singulièrement affûtées au fil de l’enchaînement des spectacles et des enregistrements, et il ne fait aucun doute que ceux qui s’intéressent encore à la musique rock originale et authentique ne sauraient les ignorer. Une fois encore, les quatre rockeurs de Hamilton continueront à faire ce qu’ils font de mieux : se déplacer dans un tourbillon d’énergie de ville en ville, en laissant dans leur sillage des hordes d’admirateurs enthousiastes.

The Standstills, un duo que l’on compare inévitablement à des White Stripes qui auraient été frappés de plein fouet par les Queens Of The Stone Age, ont su élargir leurs horizons et redéfinir leur art dans leur dernier album complet, encore inédit, intitulé Badlands. « Un rock and roll transgressif où la guitare mène la danse! »

Vous pouvez acheter des billets en ligne, en cliquant ici, ou en personne, aux kiosques Etixnow des brasseries Graystone Brewing et Grimross Brewing Co.

Tokyo Police Club avec Sorrey en invité spécial au marché public Boyce le jeudi 11 avril (ouverture des portes à 19 h et début du spectacle à 20 h), présenté par le Capital Complex en partenariat avec UNBSU Campus Events

Le quatuor de rock alternatif Tokyo Police Club se relance avec son quatrième album presque éponyme, TPC. L’album livre une nouvelle perspective et des sonorités redynamisées, alors que les « chouchous » du rock indépendant fêtent le dixième anniversaire de la sortie de leur premier album qui leur avait permis de percer, Elephant Shell, et font leur retour après quatre années d’absence depuis Forcefield, leur dernier album studio sorti en 2014. Cette interruption a mis le groupe à l’épreuve, tant sur le plan collectif qu’individuel, mais elle a également apporté un vent de fraîcheur à leur production.

Sorrey nous rappelle sans détour la violence de nos sentiments lorsque nos histoires d’amour se fanent. Le groupe de l’Île‑du‑Prince‑Édouard joue de la « dream pop » teintée de « shoegaze », empreinte d’un lyrisme qui va droit au cœur sans jamais manquer de conviction.

Vous pouvez acheter des billets en ligne, en cliquant ici, ou en personne, aux kiosques Etixnow des brasseries Graystone Brewing et Grimross Brewing Co.

Cancer Bats avec les invités spéciaux Dead Quiet, Diner Drugs et Deep Fryer, au Centre des arts de la rue Charlotte, le mercredi 24 avril (ouverture des portes à 19 h et spectacle à 19 h 30; avec ou sans alcool selon l’âge)

Avec à son actif 13 ans de métier, cinq albums studio salués par la critique, trois sélections pour des prix Juno et d’innombrables tournées dans le monde, le groupe canadien de musique hardcore, métal et punk Cancer Bats est devenu une force bien connue sur la scène de la musique heavy metal. En 2018, le groupe a ouvert un nouveau chapitre de sa carrière en autoproduisant son sixième album studio, The Spark That Moves, sous sa propre étiquette Bat Skull Records.

Vous pouvez acheter des billets en ligne, en cliquant ici, ou en personne, aux kiosques Etixnow des brasseries Graystone Brewing et Grimross Brewing Co.

Tim Baker à l’église Wilmot United le lundi 29 avril (ouverture des portes à 19 h et début du concert à 20 h)

Présenté par Shivering Songs

Fin 2017, douze ans après sa création, le groupe Hey Rosetta!, maintes fois récompensé, a décidé de faire une pause, après avoir vendu 10 000 billets pour ses cinq spectacles d’adieu. Pour l’auteur‑compositeur et chanteur principal du groupe, Tim Baker, cette décision a constitué le début d’une nouvelle étape dans sa carrière.

Dans son premier album solo, Forever Overhead, Tim Baker souhaite à tous la bienvenue pour l’accompagner dans ce nouvel épisode. Les premières paroles que l’auditeur entend, sur le premier simple Dance, s’apparentent à un toast porté à cette nouvelle vie : « here’s to the other side » (nous voici arrivés de l’autre côté). Puis, suivent onze chansons autour du thème des liens avec nos proches démontrant que l’écriture incisive de Baker, qui était l’âme de Hey Rosetta!, produit toujours autant d’effet.

* Chaque billet vendu pour la tournée Forever Overhead de Tim Baker donnera droit à un téléchargement gratuit de son prochain album, Forever Overhead.

Vous pouvez acheter des billets en ligne, en cliquant ici, ou en personne, aux kiosques Etixnow des brasseries Graystone Brewing et Grimross Brewing Co.

Il m’est impossible bien entendu de vous parler de tous les concerts présentés à Fredericton. Je vous encourage donc, pour être sûrs de ne rien manquer, à consulter le site Web musicrunsthroughit.com pour savoir ce qui se passe en ville.

Comme toujours, n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires, à nous dire quels sont les concerts auxquels vous avez le plus hâte d’assister ou même à nous transmettre une courte critique d’un spectacle auquel vous avez assisté.

En attendant, les amis restez bien au chaud et laissez-vous porter par la musique!