Fredericton / Blogue / 201708 / Le projet du pont (The Bridge Project)

Le projet du pont (The Bridge Project)

Le projet du pont (The Bridge Project)

Projet à venir de Solo Chicken Productions pour les 150 ans du Canada – Le projet du pont (The Bridge Project) s’appuie sur l’idée que le 150e anniversaire du Canada ne se résume pas à d’impressionnants feux d’artifice, à des visites historiques et aux produits dérivés de Canadian Tire (bien que tout ça soit assez amusant), mais offre également l’occasion d’engager un dialogue public captivant afin d’interroger, d’explorer et même de célébrer ensemble notre passé, notre présent et notre avenir. La signification des 150 ans du Canada est différente pour chaque Canadienne et Canadien et est aussi variée que les paysages de notre pays. Chaque voix et chaque point de vue sont essentiels à la création de notre avenir tous ensemble.

Désireuse de promouvoir ce dialogue public, la compagnie théâtrale Solo Chicken Productions a créé le projet du pont en collaboration avec de nombreux artistes, des membres de la communauté et des organismes communautaires. Nous vous invitons à marquer les 150 ans du Canada au moyen de l’art pour interroger, explorer et célébrer notre passé, notre présent et notre avenir en traversant à pied la puissante rivière Wolastoq sur le pont piétonnier et à réaliser ainsi un voyage dans le temps aussi bien littéralement que métaphoriquement. Le vendredi 8 septembre 2017 (ou le samedi 9 septembre en cas de pluie), Solo Chicken Productions et notre équipe d’artistes et de membres de la collectivité donneront vie au pont grâce à une exploration multimédia de notre histoire. Le pont deviendra un véritable tunnel à voyager dans le temps à travers lequel le public sera invité à marcher, remontant ou avançant dans notre histoire commune.

MCAF Workshop

En plus de la myriade de projets créés par certains des artistes les plus accomplis de Fredericton, un aspect essentiel du projet du pont est de fournir des conseils aux organismes communautaires intéressés en faisant intervenir des animateurs et des artistes et en leur fournissant du matériel pour leur permettre de faire entendre leur voix, reflétant ainsi l’engagement de Solo Chicken Productions pour la pratique des arts dans la collectivité.

L’Association multiculturelle de Fredericton (AMF) est l’un de ces organismes et nous avons étroitement collaboré avec son équipe pour soutenir l’élaboration de quatre projets exceptionnels. L’atelier de vannerie wolastoqiyik, organisé à l’intention de réfugiées syriennes, est l’un des projets de l’AMF qui nous tient tout particulièrement à cœur. Judie Acquin, artiste wolastoqiyik accomplie, a accepté de participer à ce projet et d’en prendre la tête pour partager ses précieuses compétences en vannerie traditionnelle wolastoqiyik avec les réfugiées. Nous avons récemment pu discuter du projet avec Judie pour en savoir plus sur son expérience et son point de vue.

En tant qu’artiste et activiste wolastoqiyik, Judie était d’abord réticente à l’idée de s’engager dans un projet pour les 150 ans du Canada et de « célébrer » la confédération d’un pays qui a opprimé son peuple en violant des traités, en créant les pensionnats autochtones et en le soumettant à l’oppression politique. Toutefois, l’occasion de partager ses pratiques culturelles avec de nouvelles arrivantes et d’entreprendre la tâche délicate de jeter des ponts entre les cultures l’a finalement persuadée de se lancer dans cette expérience.

« Je devais adopter un regard différent. Je devais changer ma manière de voir les choses et me mettre à la place de quelqu’un d’autre. Transmettre ses connaissances est la seule façon de bâtir une forme de respect et c’est pour ça que j’ai décidé de prendre part à ce projet. J’avais l’occasion de partager mes connaissances et mon savoir-faire et de leur [les réfugiées syriennes] montrer réellement qui nous [les peuples autochtones] sommes. »

Basketry Workshop

Judie a remarqué qu’après la première séance lors de laquelle le groupe a dû surmonter des obstacles culturels et linguistiques, une véritable dynamique de groupe s’est installée. « J’étais bien plus détendue; je savais qu’elles étaient revenues parce qu’elles voulaient être ici et c’était agréable de les voir revenir. J’ai senti que je pouvais vraiment partager quelque chose avec elles. »

Grâce à ce sentiment croissant de confiance réciproque, Judie a pu non seulement partager sa passion pour le tressage, mais aussi un peu de sa culture, et le dernier jour de l’atelier a été l’occasion pour Judie et le groupe d’échanger quelques mots dans leur langue maternelle respective. Pour Judie, cette expérience a eu un retentissement bien plus profond qu’elle ne l’avait imaginé au départ. Même si les réfugiées syriennes étaient venues pour en apprendre plus sur la vannerie et la culture wolastoqiyik, Judie s’est rendu compte qu’elle avait elle-même beaucoup à apprendre de ses « élèves ». Elle a constaté que, malgré les différences culturelles et linguistiques entre les peuples syrien et wolastoqiyik, ceux-ci ont également de nombreux traits en commun, notamment l’importance de la famille et de la communauté au cœur de leur société. Elle a également parlé des efforts de son peuple pour rebâtir ses liens familiaux et communautaires après des siècles d’oppression et de l’effet positif que peut avoir une relation avec ces nouveaux arrivants.

Même si l’atelier de vannerie wolastoqiyik avait été le seul projet exposé sur le pont, tous nos efforts en auraient valu la peine, ne serait-ce que pour ce moment où un atelier d’art est devenu un lieu d’échange et de compréhension interculturels. C’est la véritable raison d’être de ce projet : jeter des ponts et partager nos connaissances et nos histoires pour pouvoir bâtir notre avenir ensemble.

Nous vous prions de vous joindre à nous pour prendre part à la conversation!

Le PROJET DU PONT (BRIDGE PROJECT)
Vendredi 8 septembre 2017 (activité reportée au samedi 9 septembre 2017 en cas de pluie)
De 17 h à 20 h, sur le pont piétonnier Bill Thorpe (s’engager sur le pont du côté nord ou du côté sud)
GRATUIT (dons acceptés) – Les cyclistes seront invités à descendre de leur vélo et à marcher.
Programme complet à l’adresse www.solochickenproductions.com

Alex Rioux, de Fredericton au Nouveau-Brunswick, est un artiste émergent du théâtre. Il a interprété des rôles pour Theatre New Brunswick, Theatre St. Thomas, NotaBle Acts, Bard in the Barracks et d’autres compagnies théâtrales! Ayant récemment obtenu un baccalauréat en études anglaises avec concentration en art dramatique, il occupe actuellement le poste de coordonnateur des médias chez Solo Chicken Productions. Il est également membre du Coop Corps de cette compagnie. Vous pouvez le voir se livrer à l’improvisation avec les Hot Garbage Players!

LISA ANNE ROSS, productrice artistique de Solo Chicken Productions, enseigne et dirige à l’Université St. Thomas. De concert avec Lesandra Dodson, elle est codirectrice artistique du Coop, un nouveau projet lancé par Solo Chicken Productions dans le but de créer des possibilités pour les artistes professionnels et émergents du Nouveau-Brunswick. Travailler au projet du pont a été une merveilleuse occasion d’établir des liens avec les artistes de la ville et les membres de la collectivité et de voir une perspective animée et diversifiée de notre histoire prendre vie.